Lifestyle

Karaté et foi chrétienne : la vice-championne du monde Myriam Szkudlarek témoigne

Comments (2)
  1. Mère de famille dit :

    Merci pour cet article intéressant ! Je suis moi-même chrétienne depuis mon enfance, mais surtout depuis l’été de mes 15 ans, quand j’ai vraiment rencontré Jésus. Aujourd’hui j’ai la quarantaine, je n’ai jamais été sportive de haut niveau, mais j’aime beaucoup le sport pour rester en forme. Je pratique également les arts martiaux : du kung-fu en self-defense quand j’étais étudiante, et aujourd’hui le jujitsu. La raison de mon intérêt pour ces sport que j’ai commencés alors que j’étais déjà croyante, c’est que dans la ville où j’étais étudiante à l’époque, j’ai souvent subi des tentatives d’agression dans la rue. En effet, je me suis également posé la question sur la compatibilité des arts martiaux avec la foi chrétienne, et voici brièvement ce que j’ai pu constater : 1) bien que nous ne cherchons pas le conflit, le monde autour de nous est parfois hostile, hélas. C’est une réalité, et il est utile de pouvoir se défendre, même si l’idéal serait d’éviter les affrontements. 2) Si nous sommes emmenés à nous défendre, les arts martiaux permettent justement de le faire avec discernement : sans haine, sans hystérie, avec le minimum nécessaire, de sorte que la riposte reste toujours proportionnelle à l’attaque. Dans le jujitsu, comme dans l’aïkido aussi, on se sert des gestes et de la force de l’adversaire lui-même 3) le côté philosophique ou occulte dépend des clubs et des professeurs. En effet, mon prof de kung-fu était à fond dans la philosophie et la religiosité chinoises, même s’il ne nous imposait pas ses vues. Par contre dans mon club de jujitsu actuel, il s’agit uniquement de la technique et du sport. Pas de vénération d’idole, pas de spiritualité.
    Merci pour ce blog riche en articles intéressant, et bonne continuation à tous ! Que Dieu vous bénisse !

    1. Paul & Séphora dit :

      Merci pour votre message, que Dieu vous bénisse !