Ministères

Guillaume Anjou : l’homme derrière le site Info Chrétienne

Guillaume, quel est ton parcours spirituel et professionnel ?

Je suis né dans une famille non chrétienne. Quand j’ai rencontré Jésus à l’âge de 18 ans, ma vie a changé. Abandonnant des pratiques mauvaises, j’ai consacré mon temps à la prière et à l’étude de la Bible. Après 5 années d’études théologiques, j’ai débuté en 2002 un ministère pastoral à temps plein au sein des Assemblées de Dieu de France.

J’ai servi le Seigneur comme pasteur à temps complet pendant 10 ans, période qui a vu naître nos quatre enfants. En 2009, alors que nous vivions des moments très forts avec l’assemblée, j’ai ressenti le besoin de nous doter d’un site web. Les quelques devis réalisés dépassant le budget de notre petite assemblée, j’ai tapé sur Google “Comment créer son site web” et 3 semaines plus tard, le site était en ligne. Au cours de l’année 2011, nous avons senti avec mon épouse que ce temps de ministère pastoral se terminait et que Dieu avait autre chose pour nous, sans savoir précisément de quoi il s’agissait. Après mon baccalauréat et 5 années d’études théologiques, j’ai été pasteur pendant 10 ans… Qu’est-ce que je pouvais bien faire ou valoir sur le marché du travail ?!

Entre 2009 et 2011, j’avais fait quelques sites web pour dépanner des amis et je m’étais épanoui dans cette activité. C’était certainement ce que je savais faire de mieux en dehors du ministère pastoral. J’ai donc créé le 1er juillet 2012 ma petite entreprise dans le web, et c’est ainsi que le pasteur est devenu entrepreneur.

 

Info Chrétienne est aujourd’hui un site connu dans la francophonie. Quelle est son histoire ?

Ma nouvelle activité professionnelle étant très calme début 2013, je consacrais mon temps à me former dans les technologies du web et à mettre en pratique ce que j’apprenais dans la création de projets web chrétiens innovants. J’ai ainsi créé à cette époque une des premières plateformes chrétiennes de financement participatif, “Mon projet pour Dieu”. Cette plateforme est ensuite devenue iGive.today, en collaboration avec le Top Chrétien.

A cette même époque, j’ai créé INFO Evangélique, un média positif et encourageant destiné à édifier, encourager et mobiliser la communauté évangélique francophone. Cependant, à cause du développement de mon activité professionnelle, il était difficile d’alimenter régulièrement INFO Evangélique. Le site est finalement resté peu actif jusqu’en avril 2015. Nous avons alors décidé de donner une seconde chance au projet en élargissant notre audience, afin de ne plus viser seulement les évangéliques mais tous les chrétiens. Dès la première semaine nous avons été très surpris du développement de notre audience, atteignant pour la première fois les 500 000 visites dès le mois de juin 2015. Après un partenariat réussi autour du projet iGive.today, nous avons envisagé avec Eric Célérier et l’équipe du Top Chrétien, un nouveau partenariat entre Info Chrétienne et Top Chrétien. C’est ainsi que le 1er septembre 2015, Info Chrétienne a rejoint la grande famille du Top Chrétien.

 

Info Chrétienne a une visée assez généraliste. A embrasser des registres d’informations aussi larges, ne crains-tu pas de déplaire au public chrétien ?

Notre ligne éditoriale est d’édifier, d’encourager et de mobiliser les chrétiens, et même les non chrétiens ! Il est souvent arrivé que des gens me disent : “Tu sais on voit même les publications d’Info Chrétienne partagées sur les réseaux sociaux par nos amis non chrétiens.” Si Info Chrétienne est un espace où les chrétiens se retrouvent et où les non chrétiens peuvent entendre parler de Jésus, nous sommes contents. Avec une moyenne de 500 000 visites par mois sur www.infochretienne.com et environ 800 000 personnes abonnées à l’un de nos services (Facebook, Newsletter, Twitter, Instagram et Notifications), je ne pense pas que notre ligne éditoriale déplaise au public chrétien.

 

 

Travailles-tu avec une équipe ? Comment les tâches sont-elles réparties ?

Bureaux d'Info Chrétienne au sein du Média Center
Bureaux d’Info Chrétienne au sein du Média Center à l’île Maurice

Info Chrétienne a longtemps été animé par une petite équipe de bénévoles, chacun engagé selon la mesure de ses possibilités.

Mon épouse et moi y avons travaillé tous les soirs et les week-ends pendant des mois, chacun en plus de son travail de la journée et de la charge de nos 4 enfants. Mon épouse était alors professeur des écoles et moi chef d’entreprise.

Notre petite équipe de bénévoles et mon épouse s’occupaient de la veille et de la rédaction des articles, je m’occupais plus spécifiquement de leur promotion et de leur diffusion. Cette année, nous allons avoir pour la première fois une équipe de personnes rémunérées pour le développement d’Info Chrétienne dans nos bureaux à Maurice.

 

Justement, l’été dernier, tu as déménagé ton bureau français vers l’Île Maurice. Pourquoi ?

InfoChrétinne à l'Ile Maurice

Au mois de janvier, j’ai été contacté pour rejoindre un projet de développement d’un media center chrétien à Maurice, porté par plusieurs entreprises et investisseurs chrétiens. Avec mon épouse et nos enfants nous avons longuement réfléchi, prié et médité sur cette proposition. Nous avons considéré qu’il y avait là une direction du Seigneur pour notre famille.

Le cadre de ce media center permet à Info Chrétienne d’avoir pour la première fois des bureaux et une équipe de permanents à temps complet. Pour nous c’est effectivement une très belle opportunité et la réponse à nos prières. Notre petite équipe de bénévoles dans la francophonie poursuit l’aventure avec nous et je les en remercie chaleureusement.

 

 

Est-il déjà arrivé que l’on critique certaines de tes publications parce qu’elles mettent en valeur une ligne théologique qui ne correspond pas au lecteur ?

Bien entendu, nous recevons des critiques. Nous donnons d’ailleurs au gens des moyens de les formuler, c’est très important. Je lis tous les mails et tous les messages Facebook, même si je n’ai pas toujours le temps de répondre à tout le monde. Beaucoup de ces messages sont des encouragements, et les quelques critiques ou remarques que nous recevons ont très rarement pour objet la doctrine. Les gens sont bien intentionnés et essayent tout simplement de nous aider. J’essaye au maximum d’être à l’écoute de notre communauté et si la remarque est juste, nous corrigeons immédiatement le tir. Je suis très reconnaissant pour tous les gens qui nous aident à devenir meilleurs.

 

Es-tu personnellement en accord avec tout ce qui est publié sur ton site ?

Je valide personnellement chaque publication qui est faite sur Info Chrétienne, plus de 1000 sur les 12 derniers mois. Mon critère d’évaluation n’est pas la doctrine de telle ou telle organisation religieuse mais notre ligne éditoriale. Quand nous relayons dans un article un massacre de chrétiens par les terroristes de Daesh, je ne suis pas d’accord avec ce que font ces terroristes ! Mais informer et mobiliser les chrétiens pour qu’ils soutiennent leurs frères et sœurs persécutés fait partie de notre ligne éditoriale et c’est avec cela que je suis d’accord. Nous allons relayer la sortie du film “Le Pape François”. Cela ne signifie pas que je reconnais le Pape comme une autorité spirituelle ou que je suis d’accord avec sa théologie mais c’est dans notre ligne éditoriale de parler de la sortie d’un film en lien avec la foi chrétienne.

 

Tu publies régulièrement des vidéos « gentilles » ou mignonnes mais qui ne sont a priori pas de « l’info chrétienne ». Pourquoi ?

 

Notre rubrique Enjoy, qui contient ces vidéos mignonnes, est née après les attentats du 13 novembre en France. Attentats, guerre, Daesh, chrétiens égorgés, enfants décapités, femmes torturées, … Info Chrétienne m’a semblé à cette époque sombre et pesant. J’ai voulu ramener de l’équilibre dans notre ligne éditoriale en offrant une pause de joie simple à nos lecteurs. C’est notre côté infotainment et nous l’assumons.

Un jour quelqu’un a publié un commentaire qui disait : “Ma journée a été terrible, les informations affreuses du monde que l’on voit chaque jour me dépriment, ce soir je n’étais vraiment pas bien. J’ai vu telle vidéo [je ne sais plus laquelle] qui a été une bouffée d’oxygène et un moment de joie.” Quand j’ai lu ce commentaire, je me suis dit : “C’est bon, mission accomplie.”

 

Malgré ton expérience de pasteur, tu as créé le site eglisechretienne.com, à destination des chrétiens qui vivent hors des clivages dénominationnels. Penses-tu que la variété des dénominations soit quelque chose de nuisible ?

Le site Eglise Chrétienne est né de l’envie de m’exprimer sur certains sujets liés à la foi chrétienne et de donner la parole à certains frères et sœurs. Les dénominations se sont multipliées et établies dans une certaine période de l’Histoire et je pense que cette période se termine. Je crois que dans les années à venir les chrétiens vont apprendre à se retrouver pour être “la lumière du monde et le sel de la terre” sur d’autres critères que les critères doctrinaux et les clivages  dénominationnels.

Mon approche n’est pas œcuménique. Elle est non-dénominationnelle et n’est en aucune manière un relativisme doctrinal, une union humaine au dépend de la vérité divine ou un Evangile au rabais. Par amour de la vérité, j’ai consacré 5 ans de ma vie à étudier la Bible pour connaître la saine doctrine. J’ai appris le grec, l’hébreu et l’araméen afin de pouvoir lire chaque verset de la Bible dans l’original. Je suis un ardent défenseur de la foi, le dépôt que l’apôtre Paul a gardé contre tous les faux docteurs et que nous sommes appelés à garder encore aujourd’hui.

 

A choisir, encouragerais-tu les chrétiens à vivre leur foi attachés à une église, ou plutôt seuls et sur internet ?

Je ne crois pas que Dieu voit les églises mais je crois qu’il voit son peuple dans tel ou tel endroit. Et bien entendu son peuple est dans les églises mais aussi en dehors des églises. Nous voyons les chrétiens dans les églises ou en dehors… mais Dieu voit son peuple. Si donc un chrétien se sent bien là où il se trouve avec ses frères et sœurs, s’il se sent à sa place dans ce corps qu’est l’Eglise et qu’il porte du fruit, alors je l’encourage à rester à cette place et à se laisser conduire par le Seigneur.

 

Qu’est-ce qui t’agace le plus chez les chrétiens ?

Ce qui m’agace le plus chez les chrétiens est attaché profondément à notre nature déchue, c’est cette inclinaison à préférer vivre sous la loi plutôt que sous la grâce. Jésus nous a invités dans une nouvelle alliance sous la conduite de son Esprit, c’est très différent du fait de suivre des lois et des préceptes.

Et qu’est-ce que tu préfères chez eux ?

Ce qui me touche le plus chez les chrétiens, c’est l’esprit du sacrifice, du renoncement et du don, c’est la marque la plus belle et authentique de Jésus-Christ dans nos vies. Rien ne peut bouleverser davantage mon cœur qu’un chrétien préférant les souffrances et la mort à la vie, pour le témoignage de Jésus.

 

Merci Guillaume pour le temps consacré à répondre à ces questions !

Avec plaisir, merci à toi Pascal et à Paul & Séphora pour cette interview.

Comments (1)
  1. GUYOT François Alexandre dit :

    Merci à la Famille info chrétienne, étant baptisé Catholique, ayant été au catéchisme, ayant fait ma 1ère Communion, pui la communion solennelle, ayant été confirmé, ayant été servant de Messe a Saône dans la banlieue de BESANÇON (25), je me suis posé des questions sur la Foi Catholique. N’ayant pas réalisé des études brillantes. Ayant arrêté mes études au Bac, j’ai été absent le troisième trimestre. Mes copines/copains m’informant des contrôles. Le proviseur de l’époque, m’a dit texto : vous aurez jamais votre Bac. Sachant, j’ai quand eu coefficient 6 : Optique 14, Maths 16, Philosophie 12(la meilleure note de la classe), bref, le Proviseur a dit que je n’aurais jamais mon Bac : sanctions je ne l’ai pas eu !!!
    Cela ne m’a pas empêché d’être au Conseil Général du DOUBS, au Cabinet. Après la présentation des lieux, de mes futures fonctions. J’ai rapidement remplacer le rédacteur en Chef d y magazine « Vu du DOUBS », un format magazine « l’Equipe» en noir et blanc. J’ai proposé au Directeur de Cabinet, de prendre ce journal, avec l’imprimeur de l’époque: Berger-Levrault à Nancy. Je suis donc parti sur Nancy, pour co-réaliser avec cette équipe un magazine format A4, tout en couleur. Après plusieurs aller retour. J’ai présenté le nouveau magazine au Directeur de Cabinet, puis au Président du Conseil Général. Leur avis était unamine. J’ai lancé la machine. Ensuite, j’ai dû réalisé mon service militaire, en Mars 1987, île de la Réunion. J’ai été au Conseil Général 974, au service Culturel. Le Président des affaires culturelles après avoir vu les propositions que j’avais fait en commission m’a demandé si je ne serais pas tenté pour lui servir pour accéder à la Présidence. Je lui ai dit que Oui. Nous avons remporté ce challenge. Je fus un conseiller politique habile. Avec les élus nous avons bâti une stratégie que nous avons appliqué ensuite, présidences ou vice-présidences de commissions. Je commençais à faire mon bonhomme de chemin. Le Président m’a nommé Directeur de la communication du CG de la Réunion. Seul métropolitain à avoir ce poste. Avec ce Président, nous avons eu des échanges vigoureux, je lui ai dit qu’il n’arrivait pas à obtenir l’indépendance de don île il passerait à côté de beaucoup de choses… Du coup, j’ai démissionné et ai créé une agence de communication en 1990, naissance de ma Fille, Camille, gérant associé, en 1992 Consul des SEYCHELLES et en 1993, création d’un Cabinet de conseils en environnement et naissance de mon Fils Nathan. Dans des conditions grave: 6 mois 3 semaines, sur la Réunion que 600 000 Habitants, il fallait des poches de sang de moins de 5 jours. Incompatibilité rhéhsus entre la Mère et l’enfant. Après avoir été hospitalisé sur la clinique Ste Clotilde à St DENIS. J’ai le choix sur bâtir ma ViE sur les fonctions que j’avais soit repartir pour la France. J’ai réalisé un choix : la Vie de mon. Fils. Je crois en la Vie. Comment pourrais-je servir utilement ? Je crois en la vie supérieure à tout existe au MONDE.
    FRATERNELLEMENT💟

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *