Konviksyon

Konviksyon

16,58 €

Séphora aime saluer certaines initiatives. Celle de Konviksyon est de celles-ci. L'idée de ce genre nouveau est simple, mais mérite sans doute un minimum d'explication sémantique. Le "Belka Bondyé", cékoidon ? "Bèl" vient de "bèlè" : c'est la façon de jouer du tambour en Martinique. "Ka" vient de "gwoka" : l'équivalent du "bèlè" en Guadeloupe. Les créolophones reconnaîtront aussi les mots...

KOCD1956

Option disponible

Séphora aime saluer certaines initiatives. Celle de Konviksyon est de celles-ci. L'idée de ce genre nouveau est simple, mais mérite sans doute un minimum d'explication sémantique. Le "Belka Bondyé", cékoidon ? "Bèl" vient de "bèlè" : c'est la façon de jouer du tambour en Martinique. "Ka" vient de "gwoka" : l'équivalent du "bèlè" en Guadeloupe. Les créolophones reconnaîtront aussi les mots "bèl" (beau) et "ka" (tambour) : tout un programme ! "Bondyé" signifie "Dieu" en créole. Et ainsi naît le "Belka Bondyé" : une nouvelle façon toute antillaise de louer le Seigneur et de le faire connaître, bèlka et gwoka bien sûr, mais aussi mazurka et biguine, à l'appui. Côté textes, un message essentiel : rappeler (ou faire savoir) que Jésus-Christ n'est pas une religion. La quasi totalité des 20 titres sont chantés en créole, mais tous sont traduits en français dans le livret. Manifestement, l'équipe de Konviksyon a eu raison de courir si vite dès son premier album. Ca lui permet de garder une longueur d'avance sur une nouvelle scène antillaise qui va probablement continuer à faire parler d'elle.